27 Août 2019

From the Annual Conference

Assurer un accès pérenne au-delà des frontières

English | Español | Deutsch | Русский | 简体中文 | العربية

La préservation, la conservation et la mise à disposition de notre patrimoine constituent un pilier essentiel des travaux menés par les bibliothèques du monde entier. Grâce à la nouvelle Stratégie de l'IFLA, il existe désormais un fort engagement à ce que le travail développé par l’Association renforce les pratiques professionnelles, la constitution de réseaux, et assure une mobilisation efficace à tous les niveaux.

Et ce travail a déjà commencé. Au cours du Congrès mondial des bibliothèques 2019, l'IFLA annoncera ses lignes directrices afin de mettre en place un projet d'unification numérique, ainsi que des premiers éléments sous forme de brochures qui répondront aux questions fréquemment posées sur le thème de la préservation et de la conservation.

Réunir des collections éparsesGuidelines for Setting Up a Digital Unification Project

De nombreuses raisons peuvent faire que les collections, ou autres documents faisant référence à un thème particulier, ne soient pas toutes situées au même endroit. Si pour des motifs politiques nous pensons d’abord au colonialisme, aux guerres et aux pillages, d'autres causes moins traumatisantes rentrent également en ligne de compte, telles que les migrations, les activités de collectionneurs privés et légitimes, et le commerce.

Il est cependant certain que l'éparpillement des collections à travers différents lieux entraîne une plus grande difficulté pour les chercheurs et les autres utilisateurs pour puiser dans ces œuvres, que ce soit pour développer de nouvelles idées ou simplement découvrir d'autres cultures.

L'unification numérique – soit la numérisation et le partage de copies numériques d’œuvres conservées dans différents lieux, débouchant souvent sur la création de bibliothèques numériques – offre une première solution.

Les nouvelles lignes directrices de l'IFLA visent à proposer une liste d'actions assez fournie mais intuitive pour tous ceux désirant monter un tel projet. Ces directives ont été élaborées par un groupe de représentants issus de différentes Sections de l'IFLA, ainsi que par un groupe d'experts extérieurs présidé par Isabelle Nyffenegger, la Section Bibliothèques Nationales de l'IFLA, et la Bibliothèque nationale de France.

Au lieu de prescrire des actions précises, ce groupe s'est assuré surtout qu'aucune question pertinente ne soit laissée sans réponse, afin que chaque bibliothèque à travers le monde puisse trouver la voie la plus adaptée à ses besoins.

Un réseau solide, un potentiel unique

Grâce à l'expertise apportée par son réseau de Centres de Préservation et de Conservation (Preservation and conservation, ou PAC), l'IFLA dispose d'un atout sans équivalent pour promouvoir une préservation et une documentation efficaces du patrimoine, ainsi qu'un accès aisé tant pour les chercheurs que pour le grand public.

Au cours des dernières années, les Centres PAC ont intensifié leurs travaux en produisant des rapports et en organisant des formations, y compris en coopérant les uns avec les autres. Ils jouent donc un rôle important dans l'impulsion et le renforcement de bonnes pratiques au sein de leurs domaines d'expertise et de leurs régions.

Afin de propager cette expertise, les Centres développent actuellement des fiches d'information décrivant leur nature et le travail qu'ils effectuent. Organisés sous forme de Foires Aux Questions, ces documents offrent un accompagnement aux personnels de l’information et des bibliothèques du monde entier.

[N'hésitez pas à jeter un œil] aux contenus d'ores et déjà disponibles !

PAC (Preservation and Conservation), IFLA WLIC 2019, Cultural heritage, Preservation, PAC Centres