9 Avril 2020

Press Release

Le Congrès Mondial des bibliothèques et de l’information annulé 2020

English | Deutsch | Español | 简体中文 | Русский | العربية

Le Conseil d’administration de l’IFLA et le Comité national irlandais ont pris la décision difficile d’annuler le Congrès mondial des bibliothèques et de l’information 2020 (WLIC). Dublin accueillera le Congrès en 2022, à la suite de la confirmation que la construction du Centre de congrès international de la Nouvelle Zélande – lieu qui était jusqu’ici censé l’accueillir – a peu de chances d’être terminée à temps.

Une décision difficile mais nécessaire 

En tant que l’évènement le plus international du calendrier annuel des bibliothèques, qui fournit une occasion superbe pour apprendre, pour réseauter, et pour nouer et poursuivre des amitiés, annuler le Congrès de 2020 ne représentait pas un choix facile. Nous savons à quel point le WLIC apporte de l’inspiration et de l’énergie au domaine des bibliothèques tout entier. Il sera d’ailleurs la première année depuis 1946 sans une telle rencontre.

Cependant, pour des évènements mondiaux tels que le nôtre, les défis sont particulièrement importants. Au-delà du besoin fondamental de considérer avant tout la santé de nos membres, nos bénévoles, nos hôtes, nos exposant·e·s, nos sponsors et notre équipe, nous faisons face à des restrictions strictes et en évolution continue sur le voyage, ainsi qu’une progression différentiée de la pandémie COVID-19 autour du monde.

Bien que nous espérions que nous aurons dépassé les pires moments bien avant août, il reste beaucoup trop d’incertitude pour pouvoir garantir un évènement qui sera aussi sûr, ouvert et inspirant pour tous et pour toutes que nous aurions voulu, ou bien qui rendrait justice à tout le travail magnifique déjà effectué par nos hôtes sur le Comité national irlandais. Par conséquent, le Comité d’administration de l’IFLA et le Comité national irlandais sont unanimes dans la décision que, dans les circonstances actuelles, nous ne pouvons pas procéder comme prévu.

Malgré cette déception, nous espérons que donner la certitude maintenant facilitera la planification pour le futur pour tout le domaine des bibliothèques. Ceux qui travaillent dans le secteur des bibliothèques et de l’information autour du monde – dont beaucoup doivent s’adapter aux restrictions sévères dans leurs vies personnelle et professionnelle – ont le droit de pouvoir se concentrer pleinement sur comment fournir les meilleurs services possibles à nos utilisateurs à l’heure actuelle.

De notre part, et selon notre engagement, nous rembourserons entièrement ceux qui auront déjà acheté des billets pour WLIC, ainsi que nos sponsors et exposant·e·s.

Etant donné que ce ne sera pas possible d’organiser notre Assemblée générale au moment du Congrès, nous explorerons les options pour une nouvelle date et nouveau lieu. L’Assemblée aura lieu au plus tard le 30 novembre.

Nos prochains Congrès

Sans la possibilité de tenir le WLIC cette année, nos prochains congrès seront d’autant plus importants en tant qu’occasions pour continuer la transformation de l’IFLA et du domaine mondial des bibliothèques.

Nous sommes heureux de pouvoir dire que les préparatifs pour notre congrès à Rotterdam en 2021 vont de bon train. Nous sommes en communication régulière avec le Comité national néerlandais, qui travaille dur pour garantir que le Congrès 2021 sera une occasion excellente pour apprendre, pour réseauter, et pour découvrir les bibliothèques néerlandaises.

Quant à 2022, nous avons reçu l’information malheureuse que le lieu prévu pour notre Congrès à Auckland a connu de nouveaux retards dans sa construction. Les restrictions actuelles sur les mouvements, ainsi que la disruption aux chaînes d’approvisionnement ont soulevé de nouveaux défis. Par conséquent, il n’est plus possible de garantir que le lieu sera prêt à temps pour notre Congrès. Aucun autre lieu similaire n’existe dans le pays.

Ainsi, et à la suite des consultations avec le Comité national nouvelle-zélandais, le Conseil d’administration de l’IFLA a donc décidé de suspendre les préparations pour Auckland en 2022. Nous sommes conscients de la déception que cette décision provoquera pour tous ceux qui travaillent dans le secteur des bibliothèques et de l’information autour du monde, et tout particulièrement pour le Comité national nouvelle-zélandais. Leur travail pour faire venir l’IFLA à la Pacifique a été formidable, et a bien souligné l’énergie et l’expertise du domaine des bibliothèques national.

A sa place, le Congrès mondial des bibliothèques et de l’information 2020 aura lieu à Dublin, Irlande. Nous sommes reconnaissants au Comité national irlandais pour son travail jusqu’ici, ainsi que pour leur enthousiasme pour reporter le Congrès de cette année – nous nous réjouissons pour faire venir le WLIC en Irlande. Pour ce qui est du Congrès 2023, nous lancerons un appel à candidatures pour toute région du monde à l’exception de l’Europe.

La Présidente de l’IFLA, Christine Mackenzie, a dit :
 
 

 Il est très décevant de ne pas pouvoir vous rencontrer en août prochain, mais il s’agit de la meilleure décision pour nos membres et pour les communautés qu’ils desservissent. Toutefois, il y a tant d’autres moyens pour continuer de collaborer entretemps ! Je me réjouis pour être en contact avec autant de vous que possible, et pour faire que le Congrès 2021 à Rotterdam est vraiment extraordinaire. 

Le Comité national irlandais a dit : 

 
 

Bien que nous regrettions de ne pas pouvoir accueillir la communauté mondiale des bibliothèques en Irlande en 2020, nous sommes d’accord que l’annulation du WLIC cette année représente la meilleure décision, étant donne la difficulté et l’incertitude auxquelles nous faisons face. Nous nous réjouissons pour vous offrir un accueil encore plus chaleureux et enthousiaste – Céad Míle Fáilte – à toutes et à tous en deux ans, et nous envoyons notre appréciation particulière à nos collègues et ami(e)s sur le Comité national nouvelle-zélandais.

Bill Macnaught and Te Paea Paringatai, co-présidents du Comité national nouvelle-zélandais, ont dit : 

 
 

Le Comité national nouvelle-zélandaise prend beaucoup de positif de toutes les connexions créées entre l’IFLA, le LIANZA et Te Rōpū Whakahau lors de notre collaboration ces dernières années, et nous soutenons la décision du Conseil d’administration et la direction qu’il prend. Nous envoyons nos vœux les plus chaleureux au Comité national irlandais – 2022 sera l’occasion pour Dublin de briller. 

Continuer à Servir

Il est évidemment triste de ne pas pouvoir nous réunir en personne en août. Néanmoins, nous sommes déterminés à poursuivre l’élan crée par le processus de la Vision globale, ainsi que par le lancement de notre Stratégie l’année dernière.

Nous croyons fermement que la mission qu’elle établit – d’inspirer, d’engager, de rendre actif, et de connecter des bibliothèques à l’échelle mondiale – est plus pertinente maintenant que jamais. Il y a un besoin grave de l’accès à l’information, à la culture, et aux services que les bibliothèques fournissent afin de lutter contre la pandémie mondiale et ses conséquences. Le besoin des bibliothèques ne sera pas moins important plus tard, au moment de la reprise. Nous y répondrons le mieux quand nous y répondrons ensemble.

L’IFLA souhaite remercier tou·te·s les bénévoles, partenaires, sponsors et exposant·e·s pour tout ce qu’ils et elles auront fait. Le Conseil d’administration de l’IFLA est tout particulièrement reconnaissant aux Comités nationaux irlandais et nouvelle-zélandais pour tout leur travail, et leur compréhension et soutien ferme pour ces décisions difficiles.

Le Secrétaire-général de l’IFLA, Gerald Leitner, a dit :

 
 

Même sans Congrès cette année, nos efforts pour renforcer et unir le domaine mondial des bibliothèques avancent. Pour parvenir à notre objectif, nous avons déjà travaillé dur pour garantir que nos bénévoles et notre personnel puissent continuer leur travail essentiel. Nous sommes en train de contacter les groupes et partenaires affectés afin d’expliquer la situation et les options pour le futur. Nous nous réjouissons également pour annoncer de nouveaux services et opportunités pour construire un domaine plus fort des bibliothèques, au service des sociétés instruites, informées et participatives.

Nous vous souhaitons le meilleur à cette époque difficile.

Christine Mackenzie
Présidente de l’IFLA 2019-2021

Gerald Leitner
Secrétaire-général de l’IFLA 

 

9 avril 2020

IFLA WLIC 2020, IFLA WLIC 2022, COVID-19, Coronavirus