Au cours des vingt derniers mois, les bibliothèques du monde entier ont dû non seulement trouver des moyens de fournir leurs services à distance lorsque cela était possible, mais aussi réfléchir à leur rôle plus large dans l’écosystème numérique.

D’une part, la pandémie a vu l’ingéniosité des bibliothèques pour trouver des moyens de continuer à remplir leurs missions. Ces moyens sont allés de la formation en ligne aux compétences numériques pour les personnes âgées en Lituanie au développement de nombreux points d’accès pour le prêt de documents aux Etats-Unis, entre autres.

D’autre part, nous avons constaté non seulement le besoin urgent d’accélérer les efforts d’inclusion numérique dans le monde entier, mais aussi comment les besoins de connectivité propres aux bibliothèques déterminent les mesures qu’elles peuvent prendre.

Ces deux aspects soulignent la nécessité d’une approche plus globale pour intégrer les bibliothèques dans l’élaboration de politiques numériques plus larges, aux niveaux local, national et mondial.

Les bibliothèques dans les stratégies du haut débit

L’IFLA avec ses organisations partenaires de la Coalition dynamique sur l’accès public dans les bibliothèques (DC-PAL) ont récemment achevé un projet de document en deux parties sur le rôle des bibliothèques dans les politiques nationales en matière de haut débit.

Le premier chapitre explore les plans et politiques en matière de haut débit de plus de 30 pays. Il met en évidence la manière dont les gouvernements ont cherché à impliquer les bibliothèques dans l’écosystème numérique, qu’il s’agisse d’une inclusion numérique significative, de la disponibilité de contenus locaux ou du soutien à l’apprentissage et à l’éducation.

Les mesures prises comprennent des actions visant à encourager une amélioration de la connectivité, le soutien à une tarification abordable des abonnements à internet, la fourniture de matériel informatique et de technologies de l’information (TIC), et le développement des compétences des bibliothécaires eux-mêmes.

Le deuxième chapitre passe de la théorie à la mise en œuvre et à l’impact de ces politiques : comment ces mesures en matière de haut débit dans les bibliothèques ont-elles-pris forme sur le terrain ? En se concentrant sur les interventions visant à créer ou à étendre l’accès public à l’internet et aux TIC dans les bibliothèques, les études de cas de plusieurs pays examinent les tendances communes, les bonnes pratiques et les enseignements tirés.

Au-delà du haut débit

L’IFLA a également publié un document d’accompagnement sur le rôle des bibliothèques dans les stratégies nationales en matière de compétences numériques. Les gouvernements du monde entier ont reconnu le large éventail de compétences numériques que les bibliothèques peuvent contribuer à développer – des compétences de base en matière de TIC à l’éducation aux médias, en passant par les compétences numériques pour la recherche et l’utilisation de l’administration en ligne, jusqu’aux compétences technologiques avancées dans des domaines tels que l’intelligence artificielle et la robotique.

L’IFLA continue également à soutenir l’engagement des bibliothèques dans les initiatives d’inclusion numérique et de gouvernance de l’internet. Parmi les exemples récents, citons le travail de la section « Libraries for Children and Young Adults » de l’IFLA, qui étudie les efforts des bibliothèques pour créer un environnement en ligne plus sûr pour leurs jeunes utilisateurs.

Une autre réflexion récente de l’IFLA se concentre sur le soutien des bibliothèques aux droits de leurs communautés dans l’environnement en ligne – à travers des initiatives telles que la Coalition des villes pour les droits numériques.

Participez !

La réduction de la fracture numérique est une priorité politique mondiale essentielle. Vous pouvez contribuer au dialogue relatif au rôle que les bibliothèques joueront pour y parvenir ! Par exemple :

Nous avons hâte de vous entendre !