Congress theme: “Open access to knowledge - promoting sustainable progress”

L’OCLC a sélectionné six bibliothécaires pour la bourse 2011 Jay Jordan IFLA/OCLC pour le développement des carrières

English

Ces bourses sont décernées dans le cadre d'un programme international de parrainage qui prépare les bibliothécaires à aider les bibliothèques dans les pays en voie de développement.

En 2011, les boursiers seront originaires du Botswana, deChina, de Malawi, du Népal, des Philippines et de Serbie

DUBLIN, Ohio, 12 Août 2010 – L’OCLC, avec la Fédération Internationale des Associations de Bibliothécaires et Institutions (IFLA) et l’Association Américaine des Bibliothèques Théologiques, a sélectionné aujourd’hui six bibliothécaires dans le cadre de la bourse 2011 Jay Jordan IFLA/OCLC pour le développement des carrières.

Les lauréats 2011 ont été annoncés par Jay Jordan, président et directeur général de l’OCLC, pendant la conférence de presse du Congrès mondial des bibliothèques et de l’information : 76ème Congrès et assemblée générale de l’IFLA à Göteborg, en Suède. Les boursiers 2011 Jordan IFLA/OCLC sont:

  • Mrs. Khumo Dibeela, Assistant bibliothécaire, Collège agricole Botswana, Gaborone, Botswana
  • Mr. Bishwa Raj Gautam, Coordinateur, Société des bibliothèques et de l’information du Népal, Katmandou, Népal
  • Miss Geanrose Lagumbay, Bibliothécaire, Fondation Sunrise du College Chrétien des Philippines, Butuan, Philippines
  • Mr. Fiskani Ngwira, Assistant bibliothécaire, Université de Mzuzu, Mzuzu, Malawi
  • Miss Tian Xiaodi, Bibliothécaire acquéreuse, Bibliothèque de l’Université Normale de Pékin, Pékin, Chine
  • Mr. Milan Vasiljević, Bibliothécaire formateur, Bibliothèque de la Ville de Belgrade, Belgrade, Serbie

La bourse Jay Jordan IFLA/OCLC pour le développement des carrières soutient les professionnels des bibliothèques et des sciences de l’information des pays en voie de développement.

Le programme utilise des méthodes avancées de formation permanente et permet de se confronter avec un grand nombre de questions en matière d’information, le fonctionnement des bibliothèques et la bibliothéconomie mondiale de coopération.

Avec les six lauréats de la classe 2011, le programme aura accueilli 56 bibliothécaires et professionnels des sciences de l’information de 31 pays.

“Le programme des bourses élargit à la fois les horizons des participants et des hôtes", a déclaré M. Jordan. “Les boursiers sont familiarisés avec la bibliothéconomie européenne et nord-américaine, et l’OCLC en apprend davantage sur la bibliothéconomie de leurs pays. Ces interactions bénéficient mutuellement et promeuvent une meilleure compréhension globale au sein de la communauté des bibliothèques."

Tout au long des cinq semaines du programme, qui se dérouleront du 1er avril au 6 mai 2011, les boursiers participeront à des discussions avec des leaders des sciences de l’information et des bibliothèques, à des visites de bibliothèques et des ateliers de formation.

Quatre semaines se dérouleront au siège de l’OCLC à Dublin (Ohio, Etats-Unis) et une semaine à l’OCLC à Leiden (Pays-Bas).

Les thèmes et les questions explorés incluent les technologies de l’information et leur impact sur les bibliothèques, le fonctionnement des bibliothèques et le management, et la bibliothéconomie coopérative mondiale.

Le programme permet aussi aux boursiers de partager leurs traditions et leur culture avec les autres boursiers, avec les collègues qu’ils rencontrent pendant le programme, et avec leurs hôtes. Les voyages des boursiers leur offrent d’autres possibilités d’élargir leurs connaissances s'agissant des problèmes auxquels les bibliothèques sont confrontées aujourd’hui.

Ils assistent à une partie de la réunion du Conseil mondial de l’OCLC, ce qui leur permet d’avoir un aperçu des questions relatives à la coopération entre bibliothèques et de la gouvernance d'une organisation bibliothéconomique mondiale.

Ils visitent une sélection de bibliothèques européennes et nord-américaines, et d’institutions culturelles patrimoniales, pour rencontrer des professionnels de l’information de premier plan, et discuter avec eux de solutions concrètes pour les bibliothèques.

Les boursiers font des présentations formelles et informelles touchant à leurs pays respectifs et à leurs bibliothèques, et aux défis propres aux bibliothèques de leurs pays. Au terme de leur programme, les boursiers transcrivent leurs expériences relatives au programme dans des plans de développement spécifiques afin d'adapter leur formation continue et leurs contributions personnelles à leur institution et leur pays d’origine.

“J’aimerais ramener avec moi l’esprit de coopération et de partage que j’ai vu non seulement à l’OCLC mais aussi dans les autres bibliothèques que nous avons visitées.” A déclaré Catherine Muriuki, boursière 2010 du Kenya.

Le comité de sélection pour le programme des bourses 2011 incluait : Barbara Kemmis (Association des bibliothèques théologiques américaines), Hella Klauser (Association des bibliothèques allemandes), Sjoerd Koopman (IFLA), Janet Lees (OCLC), Nancy Lensenmayer (OCLC), George Needham (OCLC), Gwenda Thomas (Université Rhodes, Afrique du Sud), et Ingeborg Verheul (IFLA).

En 1999, l’OCLC et l’IFLA ont créé le programme pour le développement des carrières pour inviter les bibliothécaires prometteurs pour des pays en voie de développement à l'OCLC afin d'y être formés et d'interagir avec le personnel de l’OCLC et les bibliothécaires américains. L’Association des bibliothèques théologiques américaines est un mécène de ce programme depuis 2005.

La liste des mécènes inclut l’OCLC, l’IFLA et l’Association des bibliothèques théologiques américaines. Les organisations qui soutiennent le programme des boursiers sont à la recherche d’autres mécènes potentiels. Plus d’informations disponible auprès de George Needham, Vice-Président du Conseil régional et mondial de l’OCLC, en écrivant à : needhamg@oclc.org.

Vous pouvez faire vos demandes d’information pour le programme des boursiers 2012 sur le site de l’OCLC.