Congress theme: “Open access to knowledge - promoting sustainable progress”

“Les fortes femmes sont partout”

English

En commémoration des femmes qui s'étaient rassemblées, il y a vingt ans, pendant le Congrès IFLA de Stockholm, pour lancer le tour de table Questions de Femmes, le Groupe d'Intérêt Spécial sur les Femmes, l'Information et les Bibliothèques (GIS FIB) a organisé une réunion hors site vendredi. Dans les locaux de la Bibliothèque de documentation sur les gender studies de Kvinnsam, à la Bibliothèque de l'Université de Göteborg, des représentantes du monde entier se sont réunies pour discuter du Forum Mondial des Femmes et reprendre les thèmes que celles qui les avaient précédées avaient débattu en 1990.

Des ateliers ont été mis en place, permettant de nouer des contacts, et signalant les opportunités de mettre en avant son expérience, créées par les outils du Web 2.0. Parmi les participantes se trouvait Karin Ohrt de la région de Scanie, en Suède, qui a apprécié cette occasion de s'inspirer de ce que l'on peut faire avec Twitter, au plan professionnel comme dans la vie privée.

Une réunion de travail ouverte, dirigée par Maria Cotera, Responsable du GIS FIB, était centrée sur les thèmes possibles des prochaines conférences de l’IFLA. Une suggestion plébiscitée a été de faire de l’immigration un sujet clé, en traitant entre autres comment les bibliothèques pourraient fournir des informations à leurs usagers féminines sur ce sujet.

Agneta Olsson, la présidente du Comité national, et Ellen Tise, la Présidente de l'IFLA, ont été honorées de se voir invitées à être les premières membres internationales de l'Equipe des Fortes Femmes, un projet mis en place aux Pays-Bas. Toutes celles qui étaient présentes sont tombées d'accord sur l'importance de continuer à améliorer la connaissance du travail des femmes et en faveur des femmes dans notre profession. Il est apparu que « les fortes femmes sont partout » et Ellen Tise s'est demandée pourquoi toutes les femmes de l'IFLA n'appartenaient pas au GIS FIB.