20 August 2015

From the Annual Conference

L’IFLA publie une Déclaration sur la vie privée dans le monde des bibliothèques

English | Русский | Español | العربية | 简体中文 | Deutsch

A l’occasion de sa réunion du 14 août 2014 au Cap, en Afrique du Sud, le conseil d’administration de l’IFLA a adopté une Déclaration sur la vie privée dans le monde des bibliothèques. Le comité FAIFE (Comité sur la liberté de l’accès à l’information et la liberté d’expression : Committee on Freedom of Access to Information and Freedom of Expression) a supervisé la préparation de cette déclaration et a bénéficié d’une consultation d’unités de l’IFLA et de diverses organisations plaidant en faveur des libertés civiques en relation avec l’Internet.

Cette nouvelle Déclaration sur la vie privée dans le monde des bibliothèques a pour but de donner des conseils aux bibliothèques et aux services d’information dans un environnement qui comporte une surveillance de masse de la part  des gouvernements, et un usage routinier des données collectées par des intervenants commerciaux qui fournissent des contenus ou des services au travers d’Internet. Les risques relatifs à la vie privée des utilisateurs peuvent survenir au travers de l’utilisation des recherches Internet qu’ils font, des applications des services des réseaux sociaux, ou de leur usage des plateformes et des contenus mis à leur disposition par les bibliothèques, qui collectent des données relatives aux utilisateurs finaux. 

La déclaration décrit les limites que rencontre la protection de la vie privée dans le cadre des bibliothèques et des services d’information, souligne les mentions internationales au droit à la protection de la vie privée y relatives, et rappelle les positions de l’IFLA en la matière. Enfin, la Déclaration sur la vie privée dans le monde des bibliothèques propose des recommandations aux bibliothèques et aux services d’information en termes à la fois de plaidoyer pour la protection de la vie privée et de mesures pratiques destinées à protéger les données dans les bibliothèques. Elle prend acte de ce que les bibliothèques et les services d’information ont peu d’influence sur certaines sortes de collectes de données de leurs utilisateurs. Elle encourage en tant que de besoin un ajustement local des pratiques en vigueur en matière de collecte de données eu égard aux problèmes de protection de la vie privée : s’agissant de la fourniture de plateformes et de services ; de la formation et de l’information des usagers sur les risques et les bonnes pratiques ; ou de la participation aux efforts de la collectivité pour promouvoir la protection de la vie privée

Lire la déclaration : [PDF – Français]

Libraries, Privacy, Freedom of expression, Freedom of information, Privacy in libraries, Data collection, Surveillance